février 21, 2016

Oxydation hydrothermale de résidus

Une solution de traitement efficace pour les effluents organiques 

oxydation en voie humide

L’oxydation hydrothermale (OHT) – appelée aussi oxydation en voie humide (OVH) – est un procédé propre méconnu au Québec qui permet de traiter différents effluents et résidus organiques en utilisant les propriétés de l’eau à haute température et haute pression. Cette technologie a pour avantage de faire une dégradation efficace et contrôlée de composés organiques humides pour lesquels l’incinération ne représente pas une option rentable (effluents de l’industrie chimique, boues de station d’épuration des eaux, etc.). Dans certains cas, la récupération de l’énergie dégagée pourrait même être possible et ce, sans dégagement d’indésirables tels les dioxines ou furanes.

 

Avec ses partenaires Produits chimiques Magnus et la Ville de Sorel-Tracy, le CTTÉI a réalisé des essais sur une dizaine d’effluents et résidus générés au Québec afin de bien cibler le potentiel de la technologie et de faciliter son déploiement sur le territoire.

Ce projet est réalisé grâce à la participation financière du CRSNG.