Tous unis pour le textile!

Valoriser le gisement textile québécois

Selon des données de 2008, près de 180 000 tonnes de textiles résidentiels seraient rejetées chaque année par les ménages québécois, soit 24 kg par habitant. Les quantités générées par le secteur industriel québécois sont inconnues, mais dépasseraient les 15 000 tonnes par an. Dans les pays développés, la quantité de textiles achetée puis rejetée tend à augmenter depuis l’avènement dans les années 1980 du fast fashion – des vêtements actuels de faible qualité et à bas coût.

Actuellement, moins de 40 % des textiles résidentiels québécois seraient récupérés. Le réemploi, à travers les organismes de charité et les friperies, serait le principal débouché. Toutefois, même lorsque les textiles sont envoyés à ces instances de première ligne, les invendus ou les « mal-aimés » sont pour la plupart envoyés à l’élimination, malgré que les fibres soient encore en bonne condition.

Unir les expertises pour décupler les solutions

Claudia Vézeau, finissante en design industriel et Julien Beaulieu, ing. chercheur au CTTÉI.

À l’initiative d’Éthik BGC, un organisme faisant la promotion de mode éthique, des chercheurs du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD) ont été sollicités pour proposer des solutions à ce gaspillage de ressources.

La première phase de ce projet vise à compiler les informations existantes sur les flux de matières impliqués (localisation, source, etc.), leurs propriétés (nature des fibres), les acteurs actuels et leurs activités (manufacturiers, générateurs, importateurs, recycleurs, etc.). Les chercheurs bénéficient d’une subvention du CIRODD pour cette étape préliminaire. La faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal contribue quant à elle au projet par l’embauche pour l’été d’une finissante à la maîtrise en design industriel, Claudia Vézeau, qui aura pour tâche d’effectuer la collecte d’informations, de sonder les divers intervenants et de compiler les résultats.

L’objectif global du projet est de mener une étude interdisciplinaire, en collaboration avec les différents acteurs du secteur, afin d’identifier des scénarios de valorisation rentables et innovants pour l’ensemble des résidus textiles québécois. Portée par le professeur Sylvain Plouffe de l’Université de Montréal et Julien Beaulieu chercheur du Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), cette étude intégrera les principes, stratégies, modèles d’affaires et outils issus de l’économie circulaire. Plusieurs autres chercheurs d’autres institutions seront appelés à collaborer dont ceux de l’Institut EDDEC, de Polytechnique Montréal, de HEC Montréal, de Vestechpro, du Groupe CTT et de Optech.

Vous souhaitez contribuer à la démarche en nous partageant des informations? Contactez-nous à info@cttei.com .