février 21, 2016

Recyclage de bottes non conformes

 Quand une entreprise tire profit de ses propres résidus

Recyclage de bottes non conformes

Photo par NathB

Le fabricant québécois Genfoot (bottes Kamik) a sollicité l’aide du CTTÉI afin d’identifier une méthode efficace de séparation du revêtement de thermoplastique élastomère pour le recyclage de ses bottes non conformes  sans en abimer le chausson de néoprène. Ainsi, l’élastomère peut être recyclé en usine et le chausson réutilisé de nouveau sans amoindrir ses propriétés isolantes.

Réalisé grâce à l’aide financière de Prima Québec et de son partenaire d’affaires Félix Compounds, ce projet a permis d’explorer différentes pistes de valorisation et d’identifier un équipement permettant d’automatiser le travail, créant du même coup 1 emploi. Ce sont ainsi près de 300 chaussons par jour qui peuvent désormais être récupérés. Cette démarche s’inscrit fort bien dans la vision de l’entreprise qui est d’ailleurs reconnue pour ses efforts environnementaux. En effet, elle fabrique plus de 2 millions de bottes au contenu entièrement recyclé chaque année.

Un vidéo sur le recyclage des bottes Kamik peut être visionné ici.