Un rapport pour faire avancer la circularité des textiles au Québec

Sorel-Tracy, le 24 novembre 2020 – Le collectif MUTREC engage la réflexion sur la circularité des textiles au Québec grâce à un rapport qui rassemble bilan, pistes de débouchés et d’action.

Trois ans de travail en innovation ouverte ont permis aux membres du collectif MUTREC d’élaborer un bilan de la filière textile au Québec et d’identifier des débouchés pour plusieurs fibres mal-aimées.

Outre l’absence de production de fibres sur le territoire, le rapport souligne le réemploi et le recyclage insuffisants des fibres importées. Celles-ci sont destinées aux deux-tiers aux consommateurs privés (commerce de détail). L’autre tiers est utilisé par les industries, commerces et institutions (ICI), dans la conception d’uniformes ou la fabrication de meubles.

Améliorer la circularité des textiles: un grand chantier

« Alors même que nos efforts de récupération laissent déjà à désirer, 48 % des textiles consommés sont enfouis et 6% des fibres récupérées sont recyclées », explique Julien Beaulieu, titulaire de la Chaire de recherche en écologie industrielle et territoriale (CRÉIT) du CRSNG rattachée au CTTÉI et au Cégep de Sorel-Tracy. Pourtant, les études menées ont identifiées plusieurs pistes de mise en valeur. Comme le rembourrage de meubles, les partitions rigides, la fabrication de jetés, chiffons. Néanmoins, le Québec se bute à l’absence d’équipements de recyclage à grande échelle.

Marianne C.-Mercier, co-autrice de ce rapport et responsable de la recherche et du développement chez Vestechpro, apporte des précisions.
« L’absence d’écoconception lors du développement des produits textiles nuit à leur potentiel de circularité. On se heurte à des mélanges de fibres pratiquement impossibles à séparer. Des uniformes couverts d’éléments de marque difficiles à retirer. Ou encore des retailles de coupe inutilisables. »

Grâce à la collaboration de RECYC-QUÉBEC et d’entreprises engagées, comme le Groupe Renaissance, Genfoot et le Groupe Lacasse, le rapport vise à mobiliser les acteurs privés et institutionnels pour améliorer la mise en valeur du textile au Québec.

«Se fier au développement de nouveaux modèles d’affaires populaires tels que la garde-robe partagée ne suffira pas. Après le verre et le plastique, il faut mener une réflexion sur la filière textile au Québec » conclut Claude Maheux-Picard, directrice générale du CTTÉI.

Quelques faits saillants

  • Il n’y a pas de production industrielle locale de fibres textiles au Québec.
  • Plus de 4 vêtements sur 5 sont produits à l’extérieur du Canada puis importés au Québec.
  • Les industries, les commerces et les institutions (ICI) utilisent un tiers des textiles au Québec.
  • Seulement 150 000 tonnes de résidus de textile passent par les centres de tri chaque année, sur un potentiel de plus de 300 000 tonnes.

Téléchargez le rapport ici :

Rapport MUTREC novembre 2020

À propos de MUTREC

MUTREC est un regroupement d’experts de disciplines complémentaires alliant leur savoir-faire et leur créativité pour aborder d’une façon innovante les problématiques associées à la mise en valeur du gisement textile résiduel québécois. Il propose des pistes concrètes pour améliorer la circularité des textiles au Québec.

Ce consortium d’innovation ouverte rassemble des chercheurs, des designers, des représentants de l’État, des industries et du commerce de détail. Parmi eux : le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI); le Centre de recherche et d’innovation en habillement Vestechpro; l’École de design de l’Université de Montréal; le Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD); et le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD).

À propos du CTTÉI

Depuis 1999, le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) développe et partage une expertise inégalée en matière de mise en valeur des matières résiduelles. Il accroît la performance des entreprises et des collectivités par la recherche et le développement d’approches et de technologies innovantes. Le CTTÉI met à la disposition du collectif MUTREC ses ressources et son rayonnement.

Share